En Savoie, à l'entrée de la Maurienne, les derniers arpents d'un vignoble séculaire peut-être en voie de disparition...  nous les avons découverts en 2002, et petit à petit, en défrichant, taillant,

En Savoie, à l'entrée de la Maurienne, les derniers arpents d'un vignoble séculaire peut-être en voie de disparition...

Nous les avons découverts en 2002, et petit à petit, en défrichant, taillant, replantant, nous redonnons à une partie du coteau d'Aiton, une image viticole.

A côté des autres viticulteurs Aitonins et Bonvillarins, l'entreprise "les sartos du bec" a pris forme et aujourd'hui, nous proposons plusieurs vins différents.

 

     Cette année 2016, un viticulteur s'installe à nos côtés. Pour favoriser son installation et donc assurer un peu plus la pérennité des vignes à Aiton, nous lui avons cédé 1/3 de notre surface. Moins de vins aux Sartos du Bec à l'avenir, mais plus de diversité sur le coteau! Bonne installation Maxime!