En Savoie, à l'entrée de la Maurienne, les derniers arpents d'un vignoble séculaire peut-être en voie de disparition...  nous les avons découverts en 2002, et petit à petit, en défrichant, taillant,

En Savoie, à l'entrée de la Maurienne, les derniers arpents d'un vignoble séculaire peut-être en voie de disparition...

Nous les avons découverts en 2002, et petit à petit, en défrichant, taillant, replantant, nous redonnons à une partie du coteau d'Aiton, une image viticole.

A côté des autres viticulteurs Aitonins et Bonvillarins, l'entreprise "les sartos du bec" a pris forme et aujourd'hui, nous proposons plusieurs vins différents.

Travaillant en respectant la vigne, la terre et les humains depuis des années, nous nous sommes décidés à demander le label bio. Nous sommes cette année en troisième année de conversion!

 

     Cette année 2017, nous travaillons sur le coteau avec Maxime qui a créé son domaine l'an passé et Cyril qui travaille pour s'installer lui aussi à Aiton. Comme dit l'an passé : Moins de vins aux Sartos du Bec à l'avenir, mais plus de diversité sur le coteau!